Reportage sur l’association ADH dans le magazine des Gueules Cassées

Il y a quelques temps, le président de l’association Au-delà de nos Handicaps, Geoffrey Demouliez, a été interviewé par la rédaction du magazine des Gueules Cassées « sourire quand même ». Nous faisons ici la genèse de ce reportage que nous vous invitons à lire dans sa globalité en suivant le lien présent en fin d’article. Vous y trouverez une mise en avant de l’association et le but de nos stages. À lire et partager sans modération !

Un partenaire important pour l'association

L’UBFT, Union des Blessés de la Face et de la Tête et sa fondation  « Les Gueules Cassées » sont pour l’association un véritable partenaire de confiance. En effet, d’une part, c’est auprès de cette association que notre président s’est tourné lors de ses blessures, et d’autre part, c’est en partie grâce à eux que notre objectif d’accompagner nos blessés dans leur redynamisation peut être atteint.

L'UBFT comprend deux entités :

  • L’Union des Blessés de la Face et de la Tête (UBFT) plus connue sous le nom « Les Gueules Cassées », association créée en 1921 par trois grands blessés de la face pour venir en aide à leurs camarades blessés au visage, défigurés, abandonnés de tous et sans ressources.
  • La fondation des « Gueules cassées », crée le 11 avril 2001, qui a pour but de soutenir les institutions de toute nature s’intéressant en priorité aux traumatismes de la face et de la tête et à leurs séquelles.

ADH et Les Gueules Cassées se rassemblent sous des valeurs communes telles que la fraternité, l’entraide et la solidarité. L’objectif de cette entente est de permettre aux adhérents des deux structures de trouver une aide adaptée à leurs problématiques et des personnes à leur écoute. Les deux associations souhaitent donner la possibilité aux blessés de retrouver confiance en eux et estime de soi.

Lorsque la fondation des Gueules Cassées a émis le souhait de faire un reportage sur les activités proposées par ADH lors des stages, c’est avec plaisir que Geoffrey a invité certains stagiaires à témoigner. Vous trouverez ainsi les ressentis de Hervé, Solange ou encore Isabelle dans ce reportage qui s’intitule « en baie de Cannes, un havre de paix pour les blessés psychiques« .

Un reportage qui met en avant la volonté d'aider les autres

Geoffrey Demouliez, le président de l’association, est un ancien parachutiste, blessé physiquement et psychiquement. Il œuvre aujourd’hui pour que de nombreux blessés puissent connaître, comme lui, le chemin vers la résilience. Geoffrey est également membre de l’association des Gueules Cassées et porte-drapeau de leur délégation Provence Alpes Côte d’Azur.

"Pour me reconstruire, j'ai ressenti le besoin d'aider les autres à mon tour et le handicap est devenu le moteur de ma renaissance".

Geoffrey Demouliez

Vous trouverez dans l’article les raisons qui ont motivé Geoffrey à s’investir dans ADH. Aujourd’hui il est, en parallèle à ses activités de président, dirigeant de l’entreprise OF-EA, un organisme de formation qui a pour but d’apporter des conseils et des outils aux entreprises afin de préserver la santé et la sécurité de leurs salariés.

Geoffrey est à l’origine des stages dispensés sur l’île de Saint-Honorat. Il veille à ce que les équipes se sentent bien et vivent en communauté de la meilleure des façons. « Nous privilégions le qualitatif au quantitatif » : cette phrase, citée dans le reportage, fait écho au nombre restreint de participants que Geoffrey tient à maintenir pour que les stages soient efficaces.

Les stages mis en avant

L’article fait un focus sur les séjours que l’association organise. Vous y trouverez le détail des activités proposées ainsi que le lien entre l’île de Saint-Honorat et les stages. Les raisons pour lesquelles les séjours ont lieu dans un endroit isolé ne sont pas anodines et font en effet partie de tout le processus de guérison. Tout l’environnement est décrit et vous comprendrez en quoi la communauté monastique est bénéfique pour la réussite de ces « échange[s] qui dépasse[ent] les différences de croyance et de confession. » 

Les bénévoles, les thérapeutes « formateurs » et les blessés sont tous réunis dans un environnement favorable au bien-être. Les activités proposées ne sont pas imposées, le rythme de chaque stagiaire est respecté. ADH souhaite que les blessés repartent avec une autre façon d’aborder leurs difficultés et leur handicap grâce aux outils qui leur ont été donnés.

Vous découvrirez également dans cet article les projets menés par l’association. Nous reviendrons plus en détail sur ces idées, qui se structurent au fil du temps. En attendant, vous pouvez découvrir dans le reportage les ambitions d’ADH et des témoignages de blessés qui donnent le sourire, et de l’espoir à ceux qui doutent.

Place désormais à la lecture de ces quelques pages si précieuses pour l’association en suivant ce lien : https://www.gueules-cassees.asso.fr/gueules_images/revues/359/index.html#page-15.

Toute l’équipe d’ADH tient à remercier les Gueules Cassées et les personnes qui ont contribué à la rédaction de ce reportage.

Si vous souhaitez devenir partenaire de notre association n’hésitez pas à nous contacter. Nous serons ravis de faire coïncider nos valeurs et d’accepter votre soutien pour qu’un maximum de personnes puisse bénéficier de l’aide de structures comme l’UBFT, ou ADH, et bien d’autres encore.

les derniers articles

interview Tégo

L’Association Tégo – Partenaire d’ADH

Découvrez dans cet article la raison d’être de l’Association Tégo, partenaire d’ADH depuis de nombreuses années, qui nous soutient dans nos actions de redynamisation des