L’Association des Mutilés de Guerre des Yeux et des Oreilles – AMGYO – Partenaire d’ADH

Découvrez dans cet article la raison d’être de l’Association des Mutilés de Guerre des Yeux et des Oreilles – AMGYO. Elle est partenaire d’ADH depuis de nombreuses années et nous soutient dans nos actions de redynamisation des blessés.
Nous avons interviewé Monsieur Alain CUINET, président de l’association AMGYO, pour vous faire découvrir leur travail et ce qui a motivé notre partenariat.

Pouvez-vous nous présenter votre association ?

Notre Association des Mutilés de Guerre des Yeux et des Oreilles (AMGYO) est centenaire. Et que de chemin parcouru depuis le 4 avril 1923, date de l’assemblée générale constitutive de l’association !

Elle a pour but de soutenir les intérêts matériels et moraux de ses membres, de leur apporter l’entraide dont ils ont besoin (dans la mesure de ce qui est compatible avec les ressources de l’association) et de leur assurer une assistance médicale et juridique.

logo-association-des-mutilés-des-yeux-et-des-oreilles-AMGYO

Quelle est l’histoire de sa création ?

Le Général Augustin MARIAUX, Gouverneur des Invalides, Léon JOUBERT, Humaniste, et le Docteur JAMART, révoltés du sort que l’on réservait aux anciens de 14/18, mutilés des yeux, qui étaient même parfois rejetés par leur famille, ont cherché un moyen de leur venir en aide.

Par décret du 11 avril 1923, paru au Journal Officiel de la République le 8 mai 1923, fut créée officiellement l’Association des Mutilés des Yeux de France et des Colonies.

En cent ans, neuf présidents se sont succédés. Chacun a su apporter les adaptations nécessaires à l’association pour qu’elle suive et corresponde aux changements sociétaux, comme en février 2018, avec la création du fond de dotation « Lutte contre la Cécité et la Surdité ».

Ce dernier permet de verser chaque année une bourse de recherche en faveur de tous : une année de recherche sur les maladies des yeux, et l’année suivante sur les maladies ou dysfonctionnements des oreilles.

Comment est-elle structurée ?

Elle est aujourd’hui structurée en 14 régions, 13 en métropole et une en Corse. Elle fonctionne grâce à un bureau national élu parmi les administrateurs et une commission de contrôle. Chaque région comprend un bureau régional et des administrateurs. L’AMGYO est autonome financièrement grâce à sa qualité d’actionnaire dans la FDJ (comme quatre autres associations) et elle ne reçoit aucun argent public.

Quelles sont les actions de l’association ? Sur quels champs intervient-elle ?

L’association possède de nombreux leviers pour aider ses adhérents. Premièrement, elle a noué un partenariat avec un hôpital privé : l’Institut Arthur VERNES à Paris. Cette entente permet la prise de rendez-vous pour des consultations et des soins pour les yeux et les oreilles, dans des délais très rapides, ainsi que le remboursement des frais de déplacements y compris une nuit d’hôtel.

L’association met également à disposition un médecin conseil. Elle apporte des aides à l’achat de lunettes et appareils auditifs.

Dans un second temps, l’AMGYO vient en aide aux plus démunis en apportant des soutiens ponctuels. Elle offre un colis de Noël à chaque adhérent, des primes de naissance, demariage, aux centenaires, et pour les anniversaires de mariages (à partir de 50 ans) et des indemnités obsèques.

L’association propose également à ses adhérents des appartements à Sainte-Maxime (83), en location saisonnière, à des prix très intéressants.

Enfin, l’AMGYO édite un journal trimestriel dans lequel les adhérents retrouvent des informations sur la vie de l’association ainsi que sur les avantages dont ils disposent au cours de l’année.

Qui peut bénéficier des services de l’association ?

De nombreux corps de professionnels peuvent bénéficier des services de notre association. Les militaires, les gendarmes, les policiers nationaux ou municipaux, les pompiers professionnels ou bénévoles, les douaniers, qu’ils soient blessés aux yeux ou aux oreilles en OPEX, en service ou victimes d’attentats. Sur ce point, l’association a de nombreuses similitudes avec ADH.

Comment est né le partenariat avec ADH ?

Le partenariat avec ADH est né lors d’un entretien que j’ai eu avec le Général LEBEL, co-fondateur d’ADH. Nous partagions les mêmes valeurs et le même souhait d’aider les blessés de guerre. Notre premier partenariat s’est concrétisé par le financement de l’achat du zodiac de l’association ADH, pour qu’elle puisse proposer les stages aux blessés. Depuis, nous apportons un soutien financier régulier à l’association.

Si vous deviez faire passer un message aux adhérents, futurs adhérents ou bénévoles d’ADH, quel serait-il ?

Si vous êtes blessé aux yeux ou aux oreilles en OPEX, en service ou victime d’attentats ou si vous connaissez des personnes dans cette situation, contactez-nous, nous pouvons vous aider.

Moyennant une cotisation symbolique de 10€ par an, vous pouvez devenir adhérent, ou simplement nous soutenir. En adhérant simultanément à l’AMGYO et à ADH, vous bénéficiez du meilleur accompagnement possible.

L’association ADH remercie son partenaire l’AMGYO pour le temps accordé à la réalisation de cette interview, mais également pour son soutien depuis de nombreuses années.

les derniers articles

interview Tégo

L’Association Tégo – Partenaire d’ADH

Découvrez dans cet article la raison d’être de l’Association Tégo, partenaire d’ADH depuis de nombreuses années, qui nous soutient dans nos actions de redynamisation des